Rechercher

La traversée des Pyrénées avec son chien


Nous sommes de plus en plus nombreux à arpenter les sentiers de randonnées, c'est pour cette raison que cet article est dédié à la marche avec son chien. Nous avons demandé à Elisa et son compagnon Hiro de nous raconter la GR10 (Grande Randonnée) qu'ils ont fait l'été dernier.


Mais avant tout, je laisse Elisa présenter son binôme.



Salut ! Alors je commence par mon compagnon d'aventures. Hiro est un grand doudou de 4 ans, 28 kg. C'est un croisé adopté en SPA à l'âge de 9-10 mois. Un début de vie difficile, puisque Hiro a était trouvé par la fourrière qui la placé à la SPA où il a été adopté après quelques semaines, mais ramené au bout d'un mois. Fugueur, destructeur, les 4 à 5 sorties par jour ne le fatigue qu'à peine. Les débuts ont donc été assez compliqués et les progrès assez lents la première année jusqu'à un changement de vie radical. Amené à voyager avec lui dans mon van pendant 2 mois entre l'Espagne, le Portugal et la Belgique, Hiro a énormément évolué. Il est devenu serein et posé. Nous avons appris à réellement se faire confiance tous les deux.

Quand à moi, j'ai 29 ans, j'aime les grands espaces et me sens rarement mieux ailleurs qu'en montagne ou en pleine nature.


Avec Hiro, tu as fait la célèbre grande traversée des Pyrénées récemment. Bravo c’est une belle aventure !
On est un peu curieux, racontez nous votre parcours ?

Pour faire la traversée des Pyrénées, j'ai acheté les topo du GR10 qui couvrent l'ensemble de la chaîne montagneuse. En plus du tracé, ils indiquent les points de ravitaillement et les adresses des gîtes que l'ont peut trouver sur le chemin.

Je voulais partir en autonomie la plus complète possible car pour moi la gestion me paraissait le plus simple à mettre en place et cela est moins coûteux (d'après plusieurs GRdistes croisés en chemin, il faut compter à peu près 50 euros par jour pour l'hébergement et la nourriture si on choisit cette solution).

Concernant l'itinéraire, certaines portion de la GR passent par des endroits interdits aux chiens. Lorsqu'il s'agit du Parc National des Pyrénées, cela n'est pas un soucis car il existe des itinéraires de contournements balisés (variantes). Néanmoins pour les réserves naturelles à part celle du Néouvielle, elles ne sont pas ou peu mentionnées dans le topo. Je connaissais déjà les réserves de Py et de Mantet, dans les Pyrénées Orientales, et j'avais donc prévu un itinéraire de contournement. Néanmoins, après le refuge du Ras de la Carança, je me suis trouvée face à un panneau "réserve naturelle", "chiens interdits" que je n'avais pas prévu .


Il faut être motivé pour partir sur une aussi longue distance et autant de temps.
Quelle était ta motivation ?

J'ai passé mon adolescence dans les Pyrénées. J'ai mis du temps à apprécier les randonnées. Gamine, j'avais souvent la flemme. Je me suis toujours dit qu'un jour je traverserai les Pyrénées. Jusque là, je voyais ça comme quelque chose d'inaccessible, je ne me sentais pas à la hauteur. Et puis, j'ai vécu de gros changements dans ma vie, qui m'ont vraiment aider à aller de l'avant. Ce printemps, en roulant près des Pyrénées, j'étais émerveillé par le paysage, je me suis dit ça y est ! Je le fais ! Hiro et moi on y va ! 15 jours plus tard, je partais de Banyuls direction l'océan Atlantique.

Partir sur une grande randonnée de plusieurs jours est-ce accessible à tous les chiens selon toi ? Est-ce que Hiro et toi vous avez fait des entrainements particuliers avant le grand départ ?

Je dirais qu'en condition "normale" (températures adéquates, météo favorable), une randonnée sur plusieurs jours est accessible à n'importe quel chien en bonne santé capable de marcher plusieurs heures par jour et de recommencer le lendemain.

Hiro n'a pas eu d'entrainement spécifique avant le départ. C'est un chien sportif et endurant que j'entraine à l'année et qui fait de longues balades en forêt en libre ou il court beaucoup. La seule chose que j'ai faite de particulier est de renforcer ses coussinets en utilisant du solipat pour durcir et en complément une crème hydratante pour éviter les craquèlements.


Hiro est parti avec des bottines en cordura que je lui mettais dans les zones les plus caillouteuses, et je lui passais une crème cicatrisante sur les coussinets le soir.


Malgré mes soins, l'état de ses coussinets s'est dégradé au bout d'une semaine.

Après être revenu sur les chemins avec moi, avec les coussinets encore un peu fragiles, j'ai dû de nouveau rapatrier Hiro et finir les derniers jours sans lui, pour cette même raison.


Dans les Pyrénées on rencontre pas mal de Patou lors de l’estive, on en a souvent peur en tant que propriétaire de chien, d’ailleurs vous, en avez-vous rencontré ?
Quels sont les comportements que vous avez adoptés ?

Je pratique la randonnée souvent accompagné de chien(s). Je vais donc parler au delà de mon expérience sur le GR10. J'ai souvent eu l'occasion de croiser des patous en montagne, et je n'ai jamais eu de véritable problème avec ces chiens en respectant quelques règles qui me semblent essentielles.


Je pars du principe qu'ils sont chez eux, et que de toute façon, s'ils le veulent, ils auront le dernier mot. Donc, pas d'imprudence, quitte à faire demi-tour ou un large détour. Les patous défendent leur troupeau, mais ne sont généralement pas du genre à se frotter de trop près aux humains. Ils font beaucoup de bruit, certes, mais n'iront pas au conflit s'ils peuvent l'éviter.

Lorsqu'on croise un troupeau de brebis, j'ai toujours mon chien attaché, et près de moi. J'évite toute effusion de sa part. Avec un chien qui aboierait sur les brebis ou qui s'énerverait en bout de laisse on risque à mon avis beaucoup plus si on rencontre un patou.

J'ai tendance à me signaler pour pas surprendre les patous, donc à appeler gentiment ou à siffler, en restant à distance du troupeau. Si le patou arrive, il arrivera sans doute en aboyant. J'évalue la distance à laquelle il nous tolère mon chien et moi, et je contourne. Il ne m'est arrivé que rarement que le patou vienne vraiment à la rencontre de mon chien. J'insiste sur le fait d'éviter tout ce qui peut être interprété comme une menace, dans les geste et dans la voix, c'est souvent ce qui conduit la situation à s'empirer. Et ne pas forcer le passage.


Partir aussi longtemps et en montagne ça s’organise, comment tu as géré le post alimentation ?

Le GR10 traverse souvent des villages où l'on trouve de petites épiceries. Pour mon alimentation personnelle, je faisais les courses tous les 2 à 5 jours maximum. Les auberges proposent aussi souvent quelques produits de dépannage et certaines cabanes en Ariège sont aussi ravitaillées. Il est donc indispensable de prévoir du liquide voir un chéquier (bien utile pour dépanner là où ils ne prennent pas la carte bleue).

Pour Hiro, j'ai préparé en avance toutes ses rations et je me suis fait des colis que j'ai envoyé en poste restante. Il ne me restait plus qu'à récupérer les colis dans les agences postales des villages que l'on traversait. C'est une solution qui implique de prévoir ses étapes en avance un minimum et ça a un certain coût (10 euros par colis à l'envoi + quasiment 5 euros pour le récupérer à payer sur place). On est également dépendant des horaires d'ouverture, mais ça permet d'être quasiment entièrement autonome. Il m'a juste fallu demander à quelqu'un de poster les colis au fur et à mesure de mon avancée étant donné qu'ils ne peuvent rester que 15 jours en poste restante.

Je vous laisse le mot de la fin...

Des aventures, j'ai envie d'en vivre encore plein avec Hiro ! On a participé au cani-triathlon de Vieux Boucau récemment, pendant lequel on a testé le cani-kayak. Hiro s'est plutôt bien prêté au jeu. Je suis en train de réfléchir à un projet plus ambitieux, impliquant un départ à l'étranger en avion pour Hiro et moi, mais rien n'est encore sûr donc pour le moment, je profite des petites aventures quotidiennes.


Vous pouvez voir les détails de la traversée d'Elisa et Hiro sur sa page Facebook :

Go Hiro GR10 avec mon chien.


A bientôt les aventuriers.


16 vues

MARQUES : 

INFORMATIONS : 

Document à télécharger pour effectuer un retour

Retour

Conditions générales de vente

©2019 Dog-Aventure fièrement créé par Rémy, Déborah, Groot et Nova

0
  • Instagram
  • Facebook Social Icône