Rechercher

#TDM #TrophéeDesMontagnes #Alpes 2019

Mis à jour : 19 nov. 2019

Le témoignage de Florent & Lara-Croft

Dans ce nouvel article de DOGADVENTURE, Groot, Nova & moi nous nous sommes intéressés au célèbre trophée des montagnes. Si tu ne connais pas je t'invite à lire le témoignage de ce joli binôme à qui je vais laisser la parole. Il est touchant et plein de conseils ... alors ne tarde pas !

Lara-Croft de son vrai prénom est une jeune berger australienne de 4 ans. Elle vient d'un petit élevage dans les Pyrénées. On peut dire que le feeling est passé direct entre nous.

C'est une chienne assez solitaire qui aime bien son cocon habituel. Très câline et protectrice envers les humains c’est une vraie patte avec les enfants.

Étant sportif, il me fallait un chien actif et polyvalent ! Lara Croft est parfaite pour ça. Elle sait s'adapter à tous sports et elle est toujours à la recherche de nouvelles expériences.

Le Trophée Des Montagnes 2019


Cette année, j'ai eu la chance de participer, pour notre première fois à tous les deux, à cette superbe expérience ! Le trophée des montagnes !


Cette course est l'une des plus grosses en France et en Europe. Elle se déroule sur 10 jours et 10 étapes dans les montagnes, les Alpes et rassemble 270 coureurs inscrits sur tout le trophée. Quelques  courageux s'inscrivent en plus au jour le jour. Il y avait cette année plus de 23 nations regroupées sur cet événement de 55 km et 3400 dénivelés positifs.


Pour participer au TDM, il faut déjà faire une première course, la plus difficile, celle contre la montre… : l'inscription !

Les places sont limitées et partent vite. En moins de 5 minutes, 270 places parties cette année encore !


Les 3 premiers jours de course sont ... courbaturés ! On se réveille, les jambes tirent, mais le sourire est toujours là et il faut repartir courir ! 

Les jours suivants, les courbatures disparaissent petit à petit mais la fatigue physique commence à se faire sentir. À ce moment-là on voit que la récupération de l'homme et du chien est différente.


Notre objectif était d'atteindre la ligne d'arrivée finale des 9 jours de courses sans blessure que ce soit pour Lara-Croft ou pour moi. L'objectif, a donc été atteint. Nous finissons cette course en 5h20 et terminons 38ème au classement général.


Une compétition en période estivale


Le TDM est en début du mois d'août, les chaleurs sont élevées mais en montagne il fait toujours plus frais que dans les plaines.

Chaque début de course, je mouillais bien Lara-Croft  pour qu'elle soit bien rafraichie. Sur les courses, il y a généralement des points d'eau essentiellement naturels où je m'arrêtais, pour la laisser se tremper et boire (mais pas trop pendant la course).

Une fois la course terminée,  je la mouillais afin de la faire redescendre en température et je lui donnais à boire pour bien l'hydrater . Et surtout un ÉNORME câlin ! 

Une fois au repos toujours une gamelle d'eau proche du chien et surtout le laisser tranquille, qu'il récupère bien de sa course.

Courir en montagne (...) "il faut toujours être prévoyant"


Pour courir, la montagne est un terrain de jeu assez compliqué et encore plus quand on a un chien. Il faut faire attention à soi mais avant tout à son partenaire de course.


Lara-Croft connaît parfaitement  les directions,  le "devant" pour qu'elle tire mais aussi le "derrière"  lors de grosses descente pour qu'elle se place derrière moi et que je descende à mon allure. Cela permet d'éviter la sur-vitesse qui entraine la chute. Ce sont les ordres les plus importants quand on se lance à la course à pied avec son chien.

En montagne, il y a beaucoup de pièges, il faut rester vigilant. Il y a aussi la météo qui peut vite changer. Il faut toujours partir avec un minimum d'équipements pour la survie ( eau, briquet , nourriture, couverture de survie, gamelle rétractable, vêtements chauds ... ). Lors de mes entraînements ou sorties en montagne avec Lara-Croft, je me prends un camelbak ou je mets tout le nécessaire pour nous deux . Je préviens également une personne de mon entourage que je pars courir à tel endroit sur tel tracé, car le portable ne capte pas toujours arrivé en haut. Il ne faut pas penser au pire, mais il faut toujours être prévoyant !

Je ne prépare pas particulièrement  les coussinets. Je fais un check up les jours avant de partir. Si je vois un souci ( une entaille, un point sensible ..)  j’hydrate avec de l'huile de coco. Si c'est une grosse blessure, je désinfecte et je mets du miel dessus, car c'est un très bon cicatrisant.


Une compétition pour tout le monde ?!


Pour un gros ou petit événement, il faut que le chien soit un minimum entrainé à courir avec son maître. Je pense que toutes les races  ( sauf les chiens géants  ) peuvent  participer  suivant leurs niveaux  de sport. J'ai pu voir de tout petits chiens ( jack,York... ) des chiens moyens ( border, labrador, golden ... ) et des gros chiens.


L'alimentation


Personnellement je ne pratique pas de régime particulier, je suis trop gourmand pour ça. 

Les plus performants comme dans tous les sports suivent une hygiène de vie stricte. Pour moi, le sport reste une passion, il faut que cela soit un plaisir et non une contrainte. 

Pour Lara-Croft, je lui donne des croquettes au quotidien. Pour la course j'ai uniquement ajouté les compléments après la course et des sardines en plus, pour éviter qu'elle ne perde trop de poids et qu'elle soit trop faible pour enchaîner toutes ces courses intenses.

Le jour de la course, je ne donne pas à manger avant mais seulement après l’effort et je rajoute des compléments alimentaires pour mieux récupérer.


Un binôme soudé : l'essentiel du canisport !


Ma plus grosse galère est liée au fait que Lara-Croft a très peur des micros et de la foule. Elle stresse vite, se bloque et veut repartir en arrière. J’ai dû la porter sur toutes les arrivées sauf une pendant ce TDM ! Très dur physiquement de courir avec un poids de 20 kg dans les bras. Une fois la ligne d’arrivée passée, elle se rend compte qu’il n’y a pas de danger et se détend rapidement.


Mon meilleur souvenir c'est la dernière arrivée où Lara-Croft n’a pas eu peur et m'a fait une arrivée exceptionnelle en sprint ! Pleins de grosses caresses et de gros câlins avec une petite larme qui a coulé pour cette dernière arrivée. On l'a réussi à deux ce défi !

Parmi les meilleurs souvenirs, il y a aussi tous les bons moments avec les copains cani-crosseurs, l'ambiance et les beaux paysages. Cette expérience est mon meilleur souvenir !


Vos prochaines courses


Je pratique de nombreuses courses avec Lara-Croft , cette année nous participerons au trophée fédéral à Poitiers les 21 et 22 mars 2020, c'est une course qui permet de se qualifier pour les championnats du monde qui se dérouleront en Bretagne en octobre 2020.


Le mot de la fin et quelques derniers conseils


Pour toutes ces activités, il faut utiliser le matériel prévu. Un harnais pour le chien, une longe élastique qui raccorde le maître au chien et un baudrier pour le maître.

Le choix du harnais du chien est primordial pour qu’il tracte correctement et surtout sans se blesser. Il faut aussi respecter un âge minimum avant de faire courir son chien, et commencer la course petit à petit, ne pas vouloir aller trop vite.


Sans Lara-Croft , je n'aurais pas fait tout ce que j’ai fait jusque-là ! C’est grâce à elle que j'ai pu connaitre des personnes extraordinaires qui ont la même passion et avec qui je passe de super moments.

Eh oui ! le cani-Apero existe aussi et généralement tout le monde connaît le règlement. 



Pour suivre les aventures de ce joli duo : rendez-vous sur leur compte Instragram flo0964 . Florent y partage de superbes photos de son acolyte Lara-Croft et des aventures qu'ils partagent ensemble.


64 vues

MARQUES : 

INFORMATIONS : 

Document à télécharger pour effectuer un retour

Retour

Conditions générales de vente

©2019 Dog-Aventure fièrement créé par Rémy, Déborah, Groot et Nova

0
  • Instagram
  • Facebook Social Icône